Follow me:
maison de poupée

Une maison de poupée pour Noël

Cette année, à l’approche de Noël, on ne peut pas forcément dire qu’on roulait sur l’or pour gâter notre Nana. Alors oui, des cadeaux elle en a de toute façon eu des wagons entiers, mais n’empêche, j’avais quand même envie d’un cadeau génial pour elle qui était tellement excitée à l’approche de Noël cette année.

P12107344-768x629

Du coup, je me suis lancée dans une super entreprise : lui construire, en entier et juste avec mes petites mimines (pas forcément très douées pour les travaux manuels en général = euphémisme) une grande maison de poupée pour ses Playmobils. Il faut croire que l’excitation de Nana était communicative, j’étais super motivée et super enthousiaste. Et puis j’étais super large, vu qu’on n’était qu’au début des vacances de Toussaint quand j’ai pris la décision. Presque 2 mois, ça va être un jeu d’enfant !

Un peu avant les vacances de Noël, soit moins de 10 jours avant que le gros barbu déboule avec son traineau qui dégueule de cadeaux, je me suis dit qu’il faudrait peut-être que je me bouge un peu le cul mette sérieusement au boulot.

Alors allons-y ! Pour construire un sublime maison de poupée, tu auras besoin de :

  • des plaques de médium, épaisseur 6 mm
  • un paquet de pointes
  • de la colle à bois
  • un mètre, une scie sauteuse, un bon cutter

Et pour la déco, tu fais comme tu le sens, et en fonction de ce que tu as…

  • de la peinture rouge (celle de ma cuisine), blanche (celle de mes plafonds) et jaune pâle (celle de ma chambre).
  • 1 boîte de lames vinyles autocollantes (j’ai pris des blanches, les moins chères que j’ai trouvées. C’était plus pratique et moins cher qu’un sol vinyle au mètre.
  • des carreaux d’émail (trouvés chez Cultura)
  • de la feutrine verte (trouvée chez Cultura aussi) ou n’importe quoi d’autre susceptible d’imiter la pelouse.
  • beaucoup, beaucoup de chutes de papier peint.
  • un coude et un tuyau pvc

Et là, le gentil Monsieur de Casto, que tu trouves toujours un chouia relou, devient ton meilleur ami. Je suis arrivée à Casto comme une fleur et avec mon plus beau sourire et ma jupe la plus courte une après-midi. Et j’ai demandé si par hasard il serait possible de récupérer quelques chutes de papier peint. Et le coup du sourire a fonctionné du tonnerre, le vendeur n’a pas été capable de résister et m’a expliqué qu’il y avait des rouleaux qui étaient faits pour ça pour tous les papiers peints, et que je n’avais qu’à me servir. Ok, en vrai je le soupçonne de faire la même chose pour n’importe quel pequenot qui pue du bec et est sapé comme un clochard…

Bref, j’ai commencé à découper frénétiquement tous les papiers que je trouvais sympas, et à les entasser dans mon petit panier. J’ai quand même acheté pour la forme un rouleau de papier imitation pierres pour l’extérieur de la maison.

En rentrant chez moi, un peu exaltée et à nouveau super motivée, je me suis lancée dans les schémas de ma petite grande maison.

Schéma que voici : schéma maison de poupée

Et me voilà prête pour la construction de ma maison !

1/ la structure

Alors là, je dois bien le reconnaître, heureusement que j’ai eu un sacré coup de main de Mamie Pat. Parce qu’il se trouve que Mamie Pat est une super bricoleuse, et que moi de ce côté-là j’ai carrément hérité de Papi Dadou, que je classerai plutôt dans la catégorie « deux mains gauches ».

Alors non seulement Mamie Pat a tous les outils qu’il faut, mais elle a en plus fait quasiment tout le boulot apporté un léger coup de pouce à mon projet. Ahem… Nous voilà donc en train de découper le médium, et d’assembler les 3 murs principaux de la maison à l’aide de colle à bois et de petites pointes. Et autant te dire que pointer des planches de 6 mm peut s’avérer carrément pète-couilles légèrement délicat.

20151207_135829 20151207_141319

Le plus compliqué a finalement été l’assemblage de ce qui constituerait le dernier étage, la partie inclinée ne tombait jamais comme il faut et on s’est un peu enquiquiné.

2/ Les étages

Je me suis ensuite occupée des étages : j’ai commencé par pendre en blanc ce qui serait les plafonds des différentes pièces. C’est toujours plus simple avant qu’après avoir collé. Ensuite donc, on colle les étages à la colle à bois, et on rajoute quelques pointes pour solidifier le tout.

20151220_174353

3/ les cloisons entre les pièces

On a ensuite découpé les futures cloisons entre les pièces, et Mamie Pat a même fait de jolies portes pour que les playmo puissent circuler tranquillou dans la maison.

Puis collage de papier peint sur les cloisons, c’est plus simple aussi de faire ça avant. Un peu long, mais le résultat est pas mal du tout.

20151221_232925 20151221_232343

Le collage des cloisons a franchement été la partie la plus pénible. Parce que bien évidemment elles ne tombaient pas pile poil entre les deux étages. Du coup soit j’ai du forcer comme un boeuf pour faire rentrer, soit j’ai été obligée de laisser de tout petits jours…

4/ La décoration

La partie la plus sympa, mais aussi la plus longue. Beaucoup, beaucoup d’heures passées dessus pour avoir un beau résultat.

  • j’ai prédécoupé les morceaux de papier peint en prenant les dimensions de chaque pièce.On colle, quelques coups de cutter par-ci par-là, et nous voilà avec 9 pièces qui ont chacune un style bien différent !
  • Pour le sol, j’avais d’abord dans l’idée de mettre de la moquette dans les chambre. Jusqu’à ce que me vienne à l’esprit la lumineuse idée que peut-être les playmo qui sont très légers ne tiendraient pas très bien debout dessus. Et ça c’est juste un coup à ce que Nana pète une pile et torpille la mirifique maison en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Ce sera donc des lames vinyle autocollantes imitation bois. Pour toutes les pièces sauf la cuisine et la salle de bain. Quelques découpes au cutter pour que ça tombe bien, et le résultat est super. Attention, une fois que la lame est posée elle est indécollable sans bousiller la maison donc il ne faut pas se louper ( tu sens comme je te mets la pression là ?)
20151222_135308 20151222_140536

Pour la cuisine et la salle de bain, histoire de changer un peu, j’ai acheté des petits carreaux d’émail à Cultura.

Attention ! Je préfère ici te prévenir, car à cette étape-là j’ai cru devenir maboule, et si Tata Popo n’avait pas été là pour me soutenir moralement j’étais à deux doigts de balancer au feu cette connasse de maison.

Le truc intelligent, en fait (et que je n’ai évidemment pas fait), c’est de pré-installer les carreaux pour voir comment ils tombent, et de poser la cloison entre les deux pièces en fonction de ça. Et non pas de poser la cloison, en priant ensuite pour que les carreaux tombent comme il faut. Parce que bien évidemment ça ne tombe JAMAIS comme il faut bordel de merde. Et ça donne :

  • une salle de bain où il manque 1 millimètre pour que tous les carreaux logent comme il faut. Sauf que ce millimètre il te fait vraiment bien chier, parce que une fois que tu as poussé la cloison autant que tu pouvais et bien bourriné pour faire loger tes carreaux, il reste toujours un putain d’endroit où ça se soulève et où ça fait moisi.

    Tu le vois la carrelage qui fait chier ? moi je ne vois que lui...

    Tu le vois la carrelage qui fait chier ? moi je ne vois que lui…

  • une cuisine où c’est pile l’inverse. Sauf que 1 millimètre ça serait trop facile, non là il y en a bien 5 ou 6 en trop. Juste ce qu’il faut pour faire un gros trou qui se voit bien sur tout le côté de la pièce. Et là, tu prends une pince, et tu passes 1 heure à tailler les mini carrés d’émail pour les faire rentrer.

5/ Les finitions

Pour terminer, quelques petits détails : peindre le toit et les pentes en rouge, coller de la feutrine devant et sur les côtés pour faire un joli petit jardin, et tapisser tous les murs extérieurs avec mon papier peint imitation pierres.

20151222_184440 20151222_184448

Petit bonus : j’avais trouvé l’idée super sympa, Mamie Pat l’a fait. Un trou dans le mur extérieur de la salle de jeu fait avec une scie-cloche, pour introduire un coude et un tuyau de pvc peint qui fera office de toboggan.

toboggan maison de poupée

Et quelques cadres au mur pour décorer, ici princesses et Reine des Neige à foison.

Bilan :

beaucoup de boulot, mais qui a été mille fois récompensé quand j’ai vu ma Nana complètement hystérique devant sa grande maison le soir de Noël (et tout le mérite revient au gros barbu, c’est dégueulasse…), et quand je la vois passer des heures entières à jouer avec depuis.

Pour terminer, un petit tour du propriétaire :

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

salle de bain

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

chambre d’enfant

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

chambre d’enfant 2

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

chambre des parents et de bébé

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

salle de jeux

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

cuisine

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Alors si tu as quelques heures devant toi je te le conseille, un vrai bonheur… Une fois que c’est fini et qu’on a sué sang et eau dessus ! Et même pas un merci !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

2 Comments

  • Reply Auré

    C’est magnifique!!! Tu as franchement assuré !!!
    Ça me donne des idées tout ça 🙂
    Bisous

    21 janvier 2016 at 22 h 37 min
    • Reply Marie DiaboloCitron

      Merci beaucoup <3
      Lance-toi c'est trop chouette a faire !

      22 janvier 2016 at 13 h 59 min

    Leave a Reply