Follow me:
bonhomme de neige

Une journée de vacances au Mont-Dore

Il y a encore quelques petites choses que Nana ne pige pas très bien. Par exemple, pour elle, être en vacances = partir en voyage. Sauf qu’il se trouve que Maman n’est qu’une feignasse de prof et que donc 1/ elle n’est pas Crésus et 2/ elle est en vacances à peu près un quart de l’année. Il est donc bien évidemment totalement exclu de partir à chaque fois qu’on est en vacances.

Sauf que Nana me demandait régulièrement, avec ses petits yeux de chaton, quand est-ce qu’on partait en vacances, et aussi quand est-ce qu’on pourrait faire des bonhommes de neige, parce que quand même c’est l’hiver en ce moment. Bien sûr ma chérie, mais tu comprends le réchauffement climatique Ok, banco (tu la sens mon incroyable capacité à dire non à mon grumeau ?). On a donc décidé de faire d’une pierre deux coups et de partir en vacances, à la neige. Pour une journée, faut pas déconner non plus. Et ce sera le Mont-Dore, parce que ce n’est qu’à 2 heures de route de chez nous, ce qui est très raisonnable, et que c’est une station réputée pour être très familiale.

Mont-Dore

Avant le départ, on est allées faire un petit tour à Go Sport. Histoire d’éviter que Nana chope une pneumonie à cause d’une seule journée à la Neige. On a profité de chouettes promos et pour 60 euros on est reparties avec une combi top moumoute bien chaude et imperméable, des petites bottes fourrées, des chaussettes polaires et des gants bien chauds en polaire aussi.

Papi Dadou et Mamie Pat ont eu envie de se joindre à nous et passent donc nous chercher vers 8h30. Et c’est parti pour 2 heures de route. « Dors Nana, comme ça tu seras en pleine forme quand on arrivera à la neige ». Evidemment, zéro minute de dodo. A la place, Nana écoute 72 fois dans le lecteur Petit Doucet et les 7 filles de l’ogre, histoire passionnante et palpitante s’il en est. Je peux te la raconter je la connais par cœur. Rappelez-moi qui a eu l’idée de laisser Mamie aux commandes de la radio ?

Arrivée au Mont Dore. Il y a du monde, mais ça reste plutôt raisonnable. On s’équipe : je ne regrette pas les 60 euros, juste pour voir mon grumeau trop craquante emmitouflée dans sa combi. Pendant qu’on va louer une luge pour la journée, pour la modique somme de 6 euros, Nana commence à s’ébaudir dans la neige. Parce que la neige dégueulasse c’est de la neige quand même après tout, et on n’est pas venus là pour acheter du terrain.

Mont-Dore

Papi Dadou, après s’être tapé une borne à pieds parce qu’il nous avait déposées et était parti garer la voiture plus loin, charge la sublime et peu encombrante luge biplace orange sur son dos, et c’est parti pour la piste de luge !

luge

Cette piste est vraiment sur mesure : conçue rien que pour les luges, avec un tapis pour remonter, des bosses juste comme il faut pour se prendre de la neige plein la ganache, et un mélange de Gilbert Montagné,  K-Maro et Claude François à fond les ballons dans les oreilles.

piste de luge Mont-Dore

On descend chacun notre tour avec Nana. Mamie Pat galère un peu dans la remontée sur le tapis, rapport au fait que Nana veut s’asseoir dans la luge alors que c’est interdit / fait arrêter le tapis parce qu’elle a coincé sa combi dedans / essaie de courir sur le tapis et se casse la goule. Du coup elle perd dans la bataille le forfait pour les remontées. Ça tombe bien, de toute manière le tapis c’est surfait. Et rien ne vaut l’authenticité de la remontée à pieds sur la pente qui glisse sa race, avec une Nana qui chouine parce qu’elle voulait qu’on la tracte dans la luge, la morve qui dégouline, les gants qui tombent dans la neige et qu’elle ne veut plus mettre parce qu’ils sont tout mouillés, et les petites guibolles qui font tellement mal tu comprends ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une dizaine de descentes en luge, et donc autant de remontées, Nana commence à avoir la dalle, et ça tombe bien parce que nous aussi. Une petite bataille de boules de neige avant de partir, et on se dirige vers le restaurant. Oui, parce que manger des sandwich au pain de mie assis dans le coffre de la voiture, on n’est pas encore assez maboules passionnés de neige pour ça, et on préfère perdre 2 heures au resto s’il le faut. Une chance, vu qu’il y a la queue jusque dehors pour rentrer. Mais on avance très vite, et on peut bientôt s’installer au chaud et commander notre repas.

Steak frites et set de table à colorier pour Nana,

Truffade pour Papi Dadou, et un plat sympa et pas trop copieux pour Mamie Pat et Maman, la Saint-Nectairade. Pas trop copieux, c’est ce que nous avait promis le serveur… Un Saint-Nectaire entier, une patate géante et de la charcuterie à gogo, je te laisse juger.

saint-necterade

M’enfin, le serveur a dit pas trop copieux, du coup je suis bien élevée et je finis mon assiette. Je prends même un petit café gourmand. Hé, j’ai quand même skié toute la matinée fait au moins 3 tours de luge ce matin.

café gourmand

Après une longue pause, on remet la combinaison et les bottes, et c’est reparti pour un tour, ou plutôt une dizaine de tours de luge. Toujours chouette, mais moins agréable que ce matin, il y a vraiment beaucoup de monde, et un stand sur les fromages d’Auvergne s’est installé juste en haut de la piste et hurle des slogans ridicules, « si t’aimes ta belle-mère mange du Saint Nectaire » et autres « si t’as le moral en berne, mange du bleu d’Auvergne ».

luge bataille de boules de neige

On décide donc, au bout d’un petit moment, de s’attaquer à l’autre moment fort, celui que Nana attendait comme le Graal, l’apothéose d’une journée à la neige, j’ai nommé le bonhomme de neige. On l’avait imaginé aussi grand que Nana, avec moult détails. Sauf que la neige est moisie pour faire les bonhommes, très dure et pas du tout pratique. Ce sera donc une version miniature du bonhomme de neige. On se met au travail, le cul et les mains dans la neige. Au passage, je me félicite d’avoir résisté aux super gants imperméables à go sport. Parfaitement inutiles, puisqu’au bout de 10 minutes mes mains sont totalement anesthésiées, et je ne sens plus du tout le froid dans mes vieux gants en laine trempés. J’ai juste un peu peur que mes doigts tombent et restent au fond des gants.

Objectivement, notre bonhomme est magnifique.

bonhomme de neige

Quelques glissades, jetés de boules de neige, une petite dégustation de Cantals au passage

lequel est-ce que je vais choisir moi ?

lequel est-ce que je vais choisir moi ?

cantal

et il va bientôt être temps de repartir. Une dernière petite crèpe et un bon café, et on rejoint la voiture. Un peu crevés, mais surtout très heureux.

crèpe OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nana bouquine, Maman roupille, 2 heures ça passe vite. Pour terminer en beauté cette journée de fête, ce sera une petite soupe de légumes et au lit un bon gros macdal vautrées dans le canapé devant le Voyage d’Arlo, après avoir pris une douche brûlante.

mac donalds

Des journées comme celle-là, on en voudrait tout le temps. Des rires, des bons moments passés ensemble… Une journée parfaite.

bonhomme de neige

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

2 Comments

  • Reply Maman Raconte

    Nous qui n’avons pas mis un orteil à la neige cette année, tu m’a donné envie de remédier à la chose…

    25 février 2016 at 9 h 32 min
    • Reply Marie DiaboloCitron

      C’est une telle bouffée d’air, de quoi repartir jusqu’aux prochaines vacances, fonce !

      28 février 2016 at 12 h 34 min

    Leave a Reply