Follow me:

Une après-midi à la piscine

laquapolis-pres

Nous, on habite à Limoges. Dans un petit patelin à côté de Limoges pour être plus précise. Mais si, tu sais. Dans le Limousin, pays des voitures de luxe de 12 mètres de long de la côte de bœuf et du faux-filet. Limoges, cette ville non identifiée qu’on situe vaguement entre Poitiers et Clermont-Ferrand, et dont la renommée n’est une évidence que pour les amateurs de basketball et de porcelaine.

Sans titre

Vas-y, rigole. Je m’en fiche pas mal, parce qu’à Limoges, nous les bouseux de la campagne, depuis le début de l’année on a une nouvelle piscine. Ou plutôt devrais-je dire une nouvelle piscine-olympique-centre-aquarécréatif humblement baptisée Aquapolis. Ah tu la ramènes moins hein !

Et ça tombe plutôt très bien, parce qu’avec Nana, on adore aller à la piscine. Genre toutes les semaines, même quand il pleut des seaux, même quand on se gèle les miches, et que la simple idée de sortir sa cellulite mettre son maillot de bain en découragerait plus d’un.

Ni une ni deux, donc, on s’est empressées d’aller inaugurer cette nouvelle piscine. Et on n’a pas été déçues du voyage.

En vraie supermaman, hyper organisée et rodée à l’exercice, j’ai préparé le sac la veille, maillots de bain (mignon à rayures pour Nana, une pièce de grossesse pour moi. Ne ris pas, c’est le seul dans lequel je rentre encore sans faire péter les coutures, et qui permet de laisser planer le doute sur mon gros bourrelet de devant), brassards, serviettes, mouchoirs pour le nékikoule après le bain, gel douche et shampoing, ça fera toujours une salle de bain inondée en moins ce soir à la maison. Nous nous garons sur le parking. Immense. Je pense qu’ils ont du prévoir assez de place pour que tout Limoges puisse venir se garer en même temps, sait-on jamais. Puis nous traversons le pont qui mène à la piscine. Il nous faut pas loin de 5 minutes, rapport au pont qui est quand même assez grand, proportionnellement aux guibolles de moineau de Nana en tous cas, et aussi au faut qu’elle est tellement pressée qu’elle court comme une perdue et se gaufre 5 fois avant d’arriver.

D’abord, le déshabillage

On commence à se déshabiller. Nana se met à poil à la vitesse de l’éclair, puis me râle dessus parce que je ne vais pas assez vite à son goût. On enfile maillots et brassards (pour Nana, moi j’arrive à peu près à me débrouiller sans), Nana se dirige vers les douches pendant que Maman la mule se dirige vers les casiers pour ranger les affaires.

Je demande à Nana sil elle a envie d’aller aux toilettes avant d’aller se baigner. Evidemment qu’elle n’a pas envie.

A l’eau ! 

La piscine est composée d’un bassin olympique, et d’un immense bassin ludique avec moult jets, circuits sympas et bains à bulles. Et aussi avec moult grumeaux qui braillent et éclaboussent. Mais ça ne me gêne pas, c’est la mienne qui crie le plus fort. On barbote dans une eau à 30°, on teste les différents jets et bains à bulles, c’est vraiment super, pas le temps de s’ennuyer tellement le bassin est immense et plein d’endroits sympas à découvrir.

aquapolis-premier-jour_1913984

aquapolis-premier-jour_1913986 aquapolis-premier-jour_1913991

Des lumières colorées, des jets qui créent des courants et nous emportent, on s’amuse comme des petites folles.

5 minutes après être entrées dans l’eau, Nana a envie de faire caca. Et ne se prive pas d’en informer l’ensemble de la piscine. On sort donc rapidement de l’eau et on court marche à allure raisonnable, coucou le maître nageur, vers les toilettes. Ah ben non, elle n’a plus du tout envie de faire caca finalement, elle veut retourner se baigner. Re-jets, re-bains à bulles, re-rivière rapide. On part à la découverte de la « grotte du monstre », qui plaît tellement à Nana qu’elle ne veut plus en partir.

aquapolis-premier-jour_1913992

Jusqu’à ce qu’elle voit ça :

aquapolis-premier-jour_1913982

Et là, plus rien d’autre n’a d’importance : elle veut le gros toboggan, et tudessuite. Je ne peux pas m’empêcher d’avoir une petite pensée pour Ginie, on monte donc, on se met en place, Maman jambes écartées et Nana entre mes jambes, étant donné qu’elle veut « glisser sur ses fesses » et refuse d’être sur mes genoux. Parce que tu comprends ça aurait été trop simple. Je cramponne donc le grumeau bien fort, et c’est parti. Pas comme les maboules sur la photo qui s’allongent pour prendre de la vitesse, nous on reste assises bien droites, mais ça va quand même bien vite. Cris de joie de Nana, on arrive en bas en se prenant une trombe d’eau sur la fife. Et comme je suis une supermaman, et que le bien-être de mon grumeau compte plus que tout, je m’empresse de prendre dans mes bras une Nana qui vient d’avaler 8 litres d’eau et qui ne sait plus où elle habite pour la sortir du bassin. C’est donc dignement et ma fille dans les bras que je m’éloigne avec un maillot remonté jusque sous les aisselles et qui me rentre élégamment dans les fesses.

On fait 5 tours. Je commence à en avoir un peu marre, Nana pas du tout. Je profite donc de ce moment pour l’entraîner l’air de rien vers la « lagune » réservée aux tout petits, 32°, là en revanche, je resterais bien le cul dedans pendant des heures. 30 centimètres de flotte, des jets partout, des gros jouets, des fontaines, des toboggans dans lesquels le grumeau peut jouer tout seul sans que Maman soit obligée de se ridiculiser, c’est au top.

On revient finalement dans le grand bassin ludique, on fait le requin (Nana se met sur mon dos, m’agrippe par le cou et m’ordonne de nager, « mais plus vite Maman, j’ai dit plus vite tu comprends pas ? »), Nana me montre comment elle nager vite (pas loin des 10 minutes aux 1 mètre), et s’entête à ne pas vouloir comprendre que je ne suis pas sa bouée de secours, et que non, elle ne peut pas s’accrocher à mon maillot en le tirant jusque sous le nombril et en hurlant « t’as des gros nichons toi maman ! ». Nana saute, nage, saute, papote avec tous les gens qui sont à sa portée, saute, voudrait bien chourer les brassards Némo du petit garçon près d’elle, et puis tiens le petit bateau de cette mignonne fillette, elle est trop minus pour résister de toute manière. Elle veut à tout prix passer sous le rideau d’eau, puis pleure en sortant du rideau d’eau parce qu’elle en a plein les yeux. Elle veut s’asseoir près de la cascade dans la grotte du monstre, puis hurle parce que ladite cascade l’éclabousse un peu trop. Elle veut faire pipi, environ 48 fois par heure. Dans les bains à bulle, farci de monde bien entendu, sinon ça serait pas drôle, elle s’exclame très fort « Maman, je peux faire des prouts, comme ça, ça fera encore plus de bulles ! ».

images

Mais quand même, on s’amuse drôlement.

La fin des festivités

Malheureusement, c’est là qu’arrive le drame. L’heure où cette pourrie de Maman déclare qu’il est l’heure de repartir. J’arrive assez facilement à la pousser jusqu’à la douche, d’autant plus qu’elle est fan absolue des mini-douches conçues exprès pour les enfants, et qui sont juste à sa taille. Opération shampoing, savonnage, ça sera toujours ça de moins à faire ce soir. Nana se fout à poil pour se laver, et se demande pourquoi je n’en fais pas autant. Hurlements parce qu’elle a du shampoing dans les yeux. Mais ce n’est rien comparé à ceux qu’elle pousse quand je l’extrais de force de la douche. Après un quart d’heure passé dessous. En fait les douches pour les tout-petits, qu’ils peuvent mettre en marche tout seuls, ça craint vraiment.

Nous sortons donc des douches sous les hurlements, Nana se roule par terre dans sa serviette Minnie pendant que je récupère notre chargement et la balance pousse doucement dans la cabine.

Elle a arrêté de crier, mais râle parce qu’elle a froid, et qu’elle veut s’habiller maintenant. Mais qu’elle n’y arrive pas parce qu’ « elle colle, les pinous ils veulent pas rentrer dans les chaussettes ». Je te rappelle que je suis une Maman dévouée, je m’occupe donc de mon charmant grumeau en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Sauf qu’une fois qu’elle est habillée, Nana ne voit plus du tout l’intérêt de rester là à attendre dans cette cabine, et décide de l’ouvrir. Alors que je viens de poser mon maillot et de commencer à enfiler mon soutif. J’essaie donc de m’habiller tant bien que mal, tout en empêchant Nana d’ouvrir la porte et de faire profiter tout le vestiaire de mon corps de sirène, ahem. Mais qu’à cela ne tienne, comme je ne veux pas qu’elle ouvre la porte, Nana essaie de s’enfuit par dessous. Et se coince la tête entre le carrelage et le dessous de la porte. Et hurle très fort parce qu’elle n’arrive plus à sortir. Je hais très fort tous les autres parents, dont les grumeaux ne se donnent pas bruyamment en spectacle. J’espère qu’ils le payeront un jour, les pourris.

On sort enfin. Nana veut se sécher les cheveux avec le séchoir qui est 1m50 au dessus-de sa tête et pleure parce que c’est trop nul, ça sèche rien. Elle veut prendre à manger au distributeur qui a été installé juste devant la porte des vestiaires (ça devrait être puni par la loi de faire des trucs pareils franchement). On met bien 10 minutes à traverser le pont, parce qu’il fait nuit et qu’il est éclairé par des dizaines de loupiotes qui changent sans cesse de couleur. Et qu’il faut s’arrêter devant chacune pour dire de quelle couleur elle est au moment où on passe.

diap3

Le retour à la maison est franchement détestable, rapport au fait que Nana a faim, très faim, me trouve très méchante de ne pas lui avoir pris quelque chose à boulotter au distributeur, veut y retourner maintenant, voulait garder ses brassards dans la voiture, n’aime pas avoir les cheveux mouillés, n’a pas assez sauté à son goût.

Mais je souris et prends sur moi. Parce que je sais qu’on va rentrer à la maison, qu’elle va gouaper sa soupe en 3 minutes montre en main, avant de s’effondrer dans son lit comme une loque. Et de dormir d’une traite jusqu’au lendemain. J’aime la piscine, vivement la semaine prochaine.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

2 Comments

  • Reply Ariel l'Astronaute

    Oooh il me tarde d’y aller !!
    Bon, moi c’est simplement pour nager que j’y vais et non pas pour m’amuser mais j’ai quand même hâte ! 😀
    Parce qu’il faut l’avouer que les piscines actuelles de Limoges sont assez vieillottes hein ! ^^
    Et pour le parking, si mes souvenirs sont bons, il y a 500 places… Mais il ne sera pas assez grand pour accueillir tous les spectateurs des championnats de France de natation qui auront lieu dans cette même piscine en Mars ! 😉

    10 février 2015 at 13 h 27 min
    • Reply Marie DiaboloCitron

      Tu vas voir, c’est vraiment chouette ! Et pour le parking, j’ai lu quelque part le lendemain que ça servirait aussi d’annexe au parking du Zénith, ce qui ne sera pas du luxe !
      Je te souhaite une bonne baignade, en effet, ça te changera des autres piscines 😉

      10 février 2015 at 13 h 42 min

    Leave a Reply