Follow me:
mots-denfant

Paroles de grumeau

Voici maintenant un paquet de fois que je rencontre sur des blogs que j’aime ce petit jeu dont les réponses m’amusent tant. Alors c’est à mon tour de m’y mettre, poussée par Lucie-Rose, qui va finir par devenir mon coach personnel à force de m’encourager à écrire (et le pire, c’est que ça marche !). Et dépêchez-vous d’aller faire un tour sur son blog pour craquer devant les réponses de son Lutin ! 

Je tiens à préciser que quand j’ai annoncé à Nana que j’aller l’interviewer pour mon blog, elle a poussé un cri hystérique et a couru mettre ses lunettes de soleil. Qu’elle n’a pas quittées jusqu’à ce que j’ai terminé mes questions, elle trouvait qu’elle avait la classe. Ne cherche pas à comprendre, j’y ai renoncé moi-même…

Alors c’est parti ! 

Quelque chose que Maman dit toujours ?

Sois sage.

Quelque chose que Maman aime ?

Quand je suis avec toi. Et quand je suis sage.

Quelque chose que Maman n’aime pas ?

Quand je suis pas sage. Quand je râle. Et quand je tombe aussi.

En ferais-je un peu trop avec le fait d’être sage ? Non, parce que je trouve quand même ses réponses un chouia orientées pour le moment… 

Qu’est-ce que Maman fait pour te faire rire ? 

Des blagues ! et des rigolades !

J’avoue, je suis quand même trop rigolote. Vas lire les autres articles de mon blog, tu pourras juger par toi-même. Dit-elle avec humilité et simplicité. 

Quel âge a Maman ?

Je sais pas… T’es très grande quand même… Peut-être 4 ans et demi ? Non plutôt 5 ans.

Pas loin ma chérie, tout juste 5 fois plus. Quoi ? On va pas chipoter pour quelques années si ? De toute façon c’est l’âge qu’on a dans la tête qui compte. Et dans ma tête je suis fraîche et pimpante. Et aussi je n’ai pas la moindre cerne, aucune vergeture et 10 kilos de moins. 

De quelle grandeur est Maman ? 

Grande comme ça (en écartant ses doigts de quelques centimètres). Ou plutôt grande comme le ciel.

Oui… En tout cas quelque part entre les deux en effet.

Quelles sont les activités préférées de Maman ? 

Jouer avec moi. Faire des rigolades et me faire des câlins.

Qu’est-ce que fait Maman quand tu n’es pas ici ? 

Tu vas au boulot, et puis tu corriges les copies de tes élèves. Tu vas au match de basket desfois. Et puis sinon tu trifouilles à la maison.

Alors là, j’avoue rester un peu perplexe. Bosser, ok. Aller voir le CSP au stade, ok. Trifouiller à la maison ? Je me demande bien ce qu’elle s’imagine que je fais… Bouloter des kinder dans le canapé, jouer à Candy crush dans les chiottes, gribouiller sur mes carnets pendant des heures… J’aurais compris. Mais là… Et je tiens à le préciser, je ne trifouille rien du tout. 

De quelle couleur sont les yeux de Maman ? 

Marron, comme un cochon. Alors que les yeux de moi ils sont bleus !

Dit-elle avec un sourire quelque peu narquois. Je dois quand même dire que mes yeux ne sont évidemment pas marron, comme un cochon. Mais plutôt noisette. Et oui, ça fait une grande différence. 

Bon, soit, ils sont peut-être un chouia moins bleus…

Si Maman devenait célèbre, que deviendrait-elle ? 

Un élève.

Visiblement, elle n’a pas compris la question. Qui voudrait devenir un pré-ado boutonneux, nez de boeuf, bourrin et un peu benêt sur les bords ? Perso je laisse ma place…

Qu’est-ce que Maman fait de bien ? 

La cuisine.

Excellente réponse ma chérie.

Qu’est-ce que Maman ne sait pas faire ?

Se coiffer.

Parfait. Voilà qui fait particulièrement plaisir. Sale gosse…

Qu’est-ce que Maman préfère manger ? 

Mes cuisses, et mes pieds. Et des bonbons.

C’est pas faux. Et dans cet ordre. Il n’y a rien que j’aime plus que bouffer de bisous ses petits cuissous de moineau et ses pieds qui puent en l’entendant rigoler comme une bossue. Je ne m’en lasse pas.

Es-tu fière de Maman ?

Oh oui je suis fière de toi, et quand tu t’occupes de moi. Parce que tu es une très très bonne Maman tu sais.

Alors oui, elle m’a à moitié traitée de cochon, m’a avoué que j’étais coiffée comme une patate et avait l’air un peu godiche avec ses lunettes de soleil sur le nez, n’empêche qu’à ce moment-là mon coeur de Maman a littéralement fondu comme de la guimauve. 

Que fait-on ensemble ? 

On se promène, on dessine. On fait du playmaïs.

Est-ce qu’on se ressemble ? 

Non. Toi tu as les cheveux noirs et moi blonds, tu as les yeux marron cochon et moi bleus. Par contre on a la peau très blanche toutes les deux, et la même forme d’oreilles. Et un frange aussi.

Je tiens encore à préciser, j’ai les cheveux châtains. Avec de très jolis reflets naturels. Et une putain de peau de blonde. Je passe de la case blanche comme un cul à la case rouge écarlate – peau qui pèle sans jamais, mais jamais passer par la case bronzée. 

Comment sais-tu que Maman t’aime beaucoup ? 

C’est que tu me dis je t’aime. Et que tu m’aimes de tout mon coeur. Et aussi tu me fais des bisous et des câlins.

Re guimauve coeurs partout. 

Quel est l’endroit préféré de Maman ? 

Les parcs qui sont tout plats et où on peut bien rouler.

Je reconnais que cette réponse peut a priori sembler étrange. Sauf que pas tant que ça. Il se trouve que depuis que Nana fait du vélo comme une grande, je me suis remise à faire du roller. Enfin, remise est un bien grand mot, vu que je suis aussi à dégourdie avec des rollers qu’une poule avec un couteau. Je me suis donc mise au roller. Empotée comme c’est pas permis, infoutue de m’arrêter sans prendre appui sur mon grumeau, on a commencé doucement par quelques tours de lotissement. Pas une chute, je me suis sentie pousser des ailes et on est parties au parc. Un parc que j’avais choisi plat, sans caillou ou virage un peu trop fourbe. C’est donc parti pour des tours de parc. Sauf qu’après quelques minutes, je me suis sentie plutôt à l’aise. Et j’ai commencé à aller un peu plus vite. Je n’ai pas vu ce putain de gros trou suivi immédiatement d’une salope de bosse. Et trop tard pour les éviter, je te rappelle que je ne sais pas m’arrêter. je me suis donc lamentablement étalée par terre, avec l’élégance d’un pachyderme. Et comme je n’arrivais pas à me relever sans appui, j’ai été obligée de ramper jusqu’à la pelouse. Devant la bonne dizaine de personnes qui étaient au parc à ce moment là. Honte absolue. Et sacrément mal au cul. Autant te dire que je me suis empressée d’aller m’asseoir sur un banc, mes rollers et ma dignité sous le bras, pour regarder Nana s’éclater dans les jeux, le vélo attendra. 

Parenthèse humiliante fermée, notre interview est donc terminée.

« Tant mieux, parce que je suis fatiguée et j’en ai un petit peu marre », dit-elle en enlevant ses lunettes et en quittant la pièce. Pimbêche.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

2 Comments

  • Reply http://www.hausratversicherung.tech/

    Dans un Festival une fois, ils distribuaient en plus des traditionnels bouchons d’oreilles et préservatifs du sérum physiologique. J’ai demandé pourquoi, ils m’ont répondu que c’était pour se nettoyer les narines après avoir sniffé… Sans doute pour éviter la nécrose ?

    5 novembre 2016 at 8 h 08 min
  • Reply http://www./

    Brisé Je suis exactement dans le même cas que toi SKY, je ne sais plus quoi faire ni comment arrêter de penser à elle.Raconte nous la suite de ton expérience, cela m’aidera peut être à comprendre comment la laisser partir et comment vivre sans elle… 0  0

    24 novembre 2016 at 19 h 23 min
  • Leave a Reply