Follow me:

Mes copines (pas que) virtuelles

J’ai une vie bien remplie, de connaissances, de collègues, de copains, d’amis. Des amis d’enfance, de la fac, rencontrés tout au long de ma vie et qui m’apportent chacun des choses différentes.

Et puis je les ai, elles. Ces cinq filles avec qui j’ai été amie bien avant de les rencontrer. S’il y a quatre ou cinq ans tu m’avais parlé d’amitié virtuelle, je t’aurais allègrement ri au nez. Comment peut-on sincèrement être ami avec des gens qu’on n’a jamais rencontré dans la vraie vie ? L’amitié, ça ne peut pas se construire à distance, sans se connaître, sans passer du temps ensemble, sans discuter de vive voix.

Sauf qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis (et comme tu le sais maintenant je suis tout sauf une imbécile bien évidemment.)

SAMSUNG

Nana et sa copine V, complices dès les premiers instants !

Quand il y a à peu près 4 ans, on a eu envie de se lancer dans la grande aventure de former une famille et de concevoir un petit grumeau (appelé de façon plus courante mini-nous à cette étape), j’ai vite compris que l’Homme n’était pas forcément la personne qui accueillerait avec le plus d’enthousiasme mes problèmes de cycles, de courbes de température et saignements intempestifs. Et moi qui n’avais pourtant pas l’habitude de m’épandre sur Internet, je suis allée m’inscrire sur un forum destinées aux futures mamans et mamans, et j’ai engagé la discussion avec quelques filles qui venaient d’ouvrir un nouveau post, toutes en « essai bébé 1 ».

On discutait de notre envie commune de devenir maman, de nos cycles plus ou moins réguliers, de nos maux de ventres et innombrables symptômes de grossesse, qui bien sûr la plupart du temps n’en étaient pas du tout. On se réconfortait, s’encourageait, on espérait les unes pour les autres tout en priant pour être la première qui verrait apparaître un petit plus bleu après avoir pissé sur sa bandelette. De quelques filles au départ, notre groupe n’a cessé de s’agrandir, et comme dans tous les groupes, certaines avaient davantage d’affinités avec les unes qu’avec les autres. C’est là que je les ai découvertes, et que j’ai appris à les aimer, ces cinq filles dont je connaissais l’état de la glaire et le jour de l’ovulation avant de connaître leur métier ou le prénom de leur mec, dont j’ai vu le ventre s’arrondir avant même de voir leur visage.

Des mois et des mois plus tard, certaines tenaient leur bébé dans leur bras, d’autres voyaient encore leur ventre s’arrondir, certaines n’avaient pas encore eu le bonheur de voir cette ligne bleue tant désirée. Peu à peu, notre forum a un peu perdu sa raison d’être, et nous n’avions plus envie de partager avec toutes ces inconnues les détails de notre vie. Mais nous six, il s’était créé tant de choses, nous avions tant partagé en quelques mois qu’il n’était plus question de nous séparer. Nous avons donc choisi de déménager sur Facebook et de créer un petit groupe privé, rien qu’à nous.

Un groupe dans lequel on partageait tellement plus que sur le forum… Nos photos, nos nouvelles questions de jeunes mamans, notre quotidien, nos états d’âme, nos joies et nos petits coups de moins bien. Nos vies, tout simplement. Chaque jour un peu plus, ces filles me sont devenues indispensables, et je ne pouvais pas passer une semaine sans avoir de leur nouvelles, leur donner des miennes. Des copines qui sont devenues de véritables amies, et que je compte aujourd’hui parmi ceux qui me sont réellement chers.

Moi dans mon Limousin, deux dans le sud de la France, une à la Réunion, une au Maroc et une en Belgique, on pouvait difficilement faire plus difficile pour se rencontrer ! Et pourtant, on a vite éprouvé le besoin de se voir, deux par deux d’abord, puis il y a quelques mois on a réussi à s’organiser un petit week end, 4 sur 6 dans une chouette maison près d’Albi. On ne s’était jamais vues, mais immédiatement, cette impression de retrouver de vieilles amies et de se connaître depuis toujours. C’était tellement naturel d’être ensemble, de reprendre nos conversations là où on les avait laissées. On était simplement heureuses d’être ensemble, de penser aux copines trop loin pour pouvoir être parmi nous, de voir nos enfants jouer et rire ensemble, de partager des petits moments de tous les jours. On s’est quittées émues, des beaux moments plein la tête, en se promettant de se revoir très vite, toutes ensemble.

première rencontre entre Nana et sa copine E.

6 filles, 8 enfants, un petit dernier à venir dans quelques mois, des changements professionnels en veux tu en voilà, des déménagements, il s’en est passé des choses depuis quatre ans qu’on se connaît ! Et aujourd’hui je ne concevrais pas de me passer d’elles. Elles sont celles à qui j’ai tout de suite envie de confier mes petits problèmes, les plus gros aussi, et elles savent toujours trouver les mots pour me réconforter quand je vais mal. Je peux tout leur raconter sans aucune retenue, les choses les plus intimes, les plus secrètes, celles que j’aurais parfois honte de raconter à une copine autour d’un café. Je sais qu’elles se réjouiront sincèrement de chacune de mes joies, comme je me réjouis des leurs. Je sais déjà que j’irai passer quelques jours dans le sud cet été pour être avec elles, et il me tarde d’avoir l’occasion de voir ou revoir chacune d’elle. Parce que je suis consciente de la chance que j’ai de les avoir.

Alors les filles, si je ne vous le dis pas assez, Marie, Marie (3 Marie sur 6, tes parents sont originaux ou pas), Aurélie, Rita, Mimi, je vous aime mes copines virtuelles, mes amies tout court.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

4 Comments

  • Reply Auré

    aaaahhhh je chiale!!!

    J’ai bien ri aussi, sur le passage où tu connais tout de nos sécrétions avant de connaître le visage

    Les grumeaux next to me ne comprennent pas pourquoi je chiale de bon matin!

    Ce sont des larmes de bonheur les enfants, car moi aussi je ressens tout ça!!!

    Je vous aime les filles <3

    23 juin 2015 at 7 h 15 min
    • Reply Marie DiaboloCitron

      <3 C'est bon de vous avoir les copines !

      23 juin 2015 at 9 h 25 min
  • Reply Auré

    <3

    16 décembre 2015 at 16 h 24 min
  • Reply Marie

    Rhhhhoooo ben je le vois que maintenant!

    16 décembre 2015 at 18 h 26 min
  • Leave a Reply