Follow me:

Comme une envie…

L’autre jour, alors que je flânais tranquillement sur Internet, j’ai demandé à mon ami google « Comment convaincre l’Homme de faire un petit deuxième ? » Mais non, ça ne devient pas une obsession, que vas-tu imaginer ? Bon d’accord, soyons honnêtes une minute, ça me travaille sérieusement en ce moment, et même de plus en plus.
2012-04-04 17.05.22
Il y a juste un tout petit truc qui coince, un minuscule détail… Pour l’instant, il n’y a que moi que ça travaille. L’Homme, ça lui va très bien comme ça : on est bien tous les trois, alors pourquoi changer ? Il faut savoir que l’Homme est un gros flippé du changement. Du moindre petit changement. « Quoi, t’as pas mis de jambon dans la salade piémontaise ? Non mais y’a toujours du jambon dans la piémontaise d’habitude ! »
Alors agrandir la famille, n’y pensons même pas, il préfère éviter de trop y penser histoire de ne pas mourir de stress.

Moi, avant d’avoir Nana, je me disais que je voulais des bébés très rapprochés, deux ans maximum. Puis Nana est arrivée, et elle a bouleversé nos vies. Et c’était tellement magique de la voir grandir, changer, devenir une petite fille, nous faire rire et nous émerveiller. D’un coup, sans qu’on s’en rende vraiment compte, elle a eu 1 an. déjà 1 an. Une année tellement remplie qu’on l’a à peine vue passer. Et à ce moment-là, il n’était pas question d’un petit deuz : on ne voulait rien louper de Nana, et être là tout entiers pour elle, vivre pleinement chacune de ses premières fois.
Puis les 18 mois nous ont surpris à leur tour, tout aussi vite. J’ai aimé n’avoir qu’elle en tête pendant tout ce temps, pouvoir ne me consacrer qu’à elle, sans un autre petit grumeau dans le ventre et dans la tête.
Sauf que depuis quelques mois maintenant, elle est là, cette envie d’un petit grumeau, justement. De plus en plus présente chaque jour.
J’ai envie de sentir à nouveau mon ventre rempli de cette toute petite vie.
De faire des dizaines et des dizaines de projets pour nous 4.
De voir Nana grandir avec un complice, un allié, un meilleur ami une minute et meilleur ennemi la suivante, quelqu’un à qui raconter ses secrets et avec qui faire les quatre-cent coups. Un frère, une sœur, c’est unique. Quelque chose que ne pourra jamais remplacer un cousin ou un meilleur ami. Et j’ai envie de ça pour elle.
Pour nous aussi. J’ai envie de deux fois plus de rires, deux fois plus de cris, deux fois plus de câlins, deux fois plus de jeux, deux fois plus de sommeil… Euh non, pardon je m’égare.
Et c’est tout cela sans doute, qui m’a amenée à aller voir ce que me proposaient Auféminuche et Doctissitruc pour mettre un terme à mon problème. Car tu n’es pas sans savoir qu’ils règlent évidemment tous les problèmes, incontinence, herpès, infidélités et autres mycoses des pieds. Et là, oh joie ! Je me suis simplement demandée pourquoi, non mais franchement pourquoi, je n’y étais pas allée avant, sotte que je suis. Pas une solution, mais des caisses, des seaux. Morceaux choisis :
  • Tant qu’on est dans les couches toutes pourrites et les nuits hachées menues, autant y aller. Pas bête. Sauf que les couches, justement, on commence tout juste à en apercevoir le bout. Du coup, retomber les deux pieds dans les cacas liquides, explosifs et pleins de grumeaux du Schtroumpf qui se régale des nichons de Maman toutes les deux heures, disons que ce n’est pas l’argument massue.
  • Il faut agir sur son inconscient : coller des bébés en fond d’écran sur son PC, mettre les faire-part des copains en évidence sur la table, s’extasier sur les mini-bébés qu’on croise dans la rue… Très subtil en effet. Sauf que l’Homme est très moyennement fleur-bleue en fait. Il est celui qui trouve toujours les faire-part super niais et les nouveaux-nés assez laids. Sauf la nôtre, qui était parfaite et sublime dès le premier jour, que voulez-vous ma bonne dame, on a de la chance ou on en a pas (et de l’objectivité aussi…)
  • Un bébé, très souvent, il faut des mois ou des mois pour le faire, alors autant s’y mettre tout de suite. Voilà un argument qu’il est bon ! Sauf pour nous, quand on sait que je suis tombée enceinte le mois qui a suivi l’arrêt de mes 10 ans de pilule. Et qu’après une fausse couche (je te raconterai peut-être tout ça dans un prochain épisode), je suis retombée enceinte de Nana dans la foulée, avant même le retour de couche. Alors je sais bien qu’on ne gagne pas à tous les coups, mais dans la tête de l’Homme, c’est assez clair : le jour où j’arrête la pilule, une galipette et c’est banco.
  • Avec deux enfants, il faudra changer de voiture, et un papa au volant d’une familiale, c’est tellement classe ! Alors là, aucune crédibilité… Mon Homme, le monospace familial trop pratique avec des casiers de rangement partout, des lecteurs DVD dans les appuie-têtes et des siouperbes pare-soleil Minnie et Sam le Pompier, ça le ferait plutôt gerber. Et chaque enfant supplémentaire l’éloigne un peu plus de la sportive de ses rêves.
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Le rêve de l’Homme… Celui d’Annabella, parce que le mien pas du tout.
  • On paye moins d’impôts. En effet. Et deux fois plus de crèche, de couches, de petits légumes du marché poduku parce que bon ils le valent bien quand même, de yaourts et de saucisses, de petits bodys en coton bio portés une fois (rapport aux cacas explosifs indélébiles). Quand il y en a pour 3, y’en a pour 4… Ou pas.
Lots of Franfurter sausage hanging in the warehouse
Par chance, Bébé Schtroumpf aime autant les ‘cisses que sa grande soeur. Mioume.
  • Je t’ai gardé le meilleur pour la fin, la cerise sur le gâteau, la crème de ce charmant florilège : lui faire un enfant dans le dos (même si ce n’est pas chaudement recommandé, quand même). Mais pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt, je te le demande ! C’est si simple après tout : c’est moi la femme, c’est mon utérus, mon corps, ma pilule, alors les désirs de l’Homme, ses doutes, ses projets, on s’en tamponne le coquillard.
Sur ces bonnes paroles et ces idées fraîches et bien pensées, j’ai fermé Google, et j’ai compris. J’ai compris qu’au fond, je n’ai pas envie de convaincre l’Homme. J’ai juste envie qu’il ait envie lui aussi. Cette envie profonde et incontrôlable. Cette envie qui nous brûle, nous consume et nous tord le ventre. Qui nous obsède et nous fait rêver à de beaux projets.
Celle exactement qui grandit en moi jour après jour, qui me pique un peu les yeux quand je prête à une amie notre carton 1 à 3 mois, qui me serre la gorge quand j’avale ma pilule, chaque soir.
Je veux qu’à son tour il se dise, « je ne peux plus faire sans ».
Alors je vais attendre que lui aussi soit prêt, et qu’il vienne me dire « Allez, on se relance dans l’aventure ! »
Qui sait, peut-être que demain…
Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

7 Comments

  • Reply moineau16

    Pour la voiture, t’inquiète, le problème se pose pour le 3ème enfant, pas pour le 2ème. On a 2 enfants et une Peugeot cc avec le gros moteur des rêves du Chef (enfin, presque, il aurait voulu une cylindrée supérieure mais le constructeur ne l’a pas au catalogue). Tant que tu as une banquette arrière, 1 ou 2 enfants c’est pareil. Et les sportives d’aujourd’hui ont de grands coffres pour pouvoir caser les clubs de golf. Ou un lit parapluie et 15 jours de couches 🙂

    20 mars 2014 at 15 h 08 min
    • Reply Marie DiaboloCitron

      Ah ben voilà, ça me rassure, un argument de plus de mon côté ! Je m’empresse de faire lire ton petit commentaire à l’Homme 😉

      20 mars 2014 at 15 h 33 min
  • Reply Maman raconte

    Ah ces hommes ! Toujours un temps de retard… Tu peux aussi lui sortir l’argument ultime : s’il ne veut pas laisser s’imposer la dictature féminine à la maison dans quelques années, il a tout intérêt à compléter la famille en visant le p’tit mec. Bon d’accord, c’est quitte ou double, mais de ça, chuuuut, inutile de lui en parler…

    21 mars 2014 at 1 h 56 min
    • Reply Marie DiaboloCitron

      Et même pas tu vois ! Il aimerait bien une autre petite nenette pour le deuxième, une petite fille amoureuse de son papa, encore ! Girl power à la maison !

      21 mars 2014 at 9 h 28 min
  • Reply oph

    J’imagine que quand l’envie est là ce doit être bien difficile de se sortir ça de la tête. Ici c’est le contraire l’amoureux partirai bien pour le 2ème tout de suite (le 1er n’a pas encore 9 mois!) tant il a envie d’avoir sa famille au complet… moi je suis heureuse d’avoir du temps pour mon bébé. heureusement la césarienne interdit toute nouvelle grossesse pendant 1 an, j’ai donc encore 3 mois avant qu’on entame les négociations ! 😉

    31 mars 2014 at 14 h 43 min
    • Reply Marie DiaboloCitron

      C’est sûr que ce n’est pas évident, surtout qu’une envie de bébé, c’est pas comme une envie de chocolat, ça ne passe pas comme ça !! Tu as de la chance en tous cas, quand tu seras décidée pour un petit deuxième, pas besoin de convaincre ton amoureux 🙂

      31 mars 2014 at 15 h 30 min
  • Reply Christiana

    iamtherik / I’m going to buy the Tab 2 7.0 tomorrow and in a few months it will be outperforms for another 7″ tablet… but if we &#;2802wait” will never have a tablet. or any? other tech device.. xD. there’s always a better device the day after you bought yours. cheers

    15 novembre 2016 at 5 h 46 min
  • Leave a Reply