Follow me:

50 recettes en 2015 #1 : colombo de poulet

Ça y est, je me lance ! Voici la première recette de mon défi, 50 recettes en 2015. Et pour ce numéro 1, j’ai choisi un colombo de poulet. Parce que j’avais envie de couleurs, d’épices, d’exotisme et de voyage. Et aussi parce que j’avais dans mon frigo des blancs de poulet qui flirtaient dangereusement avec la date limite.

Me voilà donc le nez dans mes placards en train de vérifier si j’ai bien tous les ingrédients, et chose incroyable car tellement rare, je les ai. Alors c’est parti !

_copie-0_P1246912

Il te faudra donc, pour deux personnes (j’ai épargné Nana sur ce coup-là, piment + bébé ne me semblaient pas faire très bon ménage) :

– 2 blancs de poulet

– 1 cuillère à café de gingembre en poudre

– 1 cuillère à café de piment fort en poudre

– 3 cuillères à café de poudre à colombo (avec entre autres dedans curcuma, cumin, coriandre…)

– 1 petit oignon

– 1 gousse d’ail

– 1 grosse cuillère à café de concentré de tomate

– 10cl de lait de coco

– 2 cuillères de sucre en poudre

– huile

– 1 morceau de pain

Tu commences donc par émincer tes oignons et ton ail, et préparer ton petit mélange d’épices, en adaptant les quantités selon tes goûts. Ce qui a donné ici beaucoup de gingembre et beaucoup de piment, parce que nous on est des oufs.

_copie-0_P1246915

_copie-0_P1246916

Tu fais chauffer ton huile dans ta sauteuse, et tu y mets l’ail et l’oignon, avec ton petit mélange d’épices. Tu remues, ça friscouille, et là tu vas être obligé de me croire sur parole, mais je te promets que ça sent divinement bon.

_copie-0_P1246917

Quand tout ce petit mélange est prêt, tu réserves, tu rajoutes un peu d’huile dans ta sauteuse, et tu fais revenir tes blancs de poulet coupés en beaux morceaux, et tu ajoutes après quelques minutes ton mélange oignon-ail-épices.

Tu laisses encore revenir jusqu’à ce que le poulet soit cuit, puis tu rajoutes ton concentré de tomates et ton lait de coco. Tu laisses mijoter tranquillement.

C’est là que tu gouapes ton bout de pain, histoire de te maîtriser un peu, parce que ça sent tellement bon dans ta cuisine que sans ça, tu te taperais bien tout le plat tout de suite, à même la casserole, l’Homme n’a qu’à aller se faire voir et manger des Knacki avec Nana.

Quelques minutes avant la fin de la cuisson, tu rajoutes 2 cuillères à soupe de sucre. Moi, j’ai aussi rajouté quelques gouttes de tabasco. Parce qu’avec l’Homme on est rien que des bœufs et que plus ça tabasse plus on est contents.

Pour finir, tu fais cuire ton riz, et tu dresses. Si t’es un artiste digne de Master Chef, tu fais un dressage super chiadé, si t’es juste une grosse tanche comme moi, tu fais un gros tas de riz et tu colles une grosse louche de viande en plein milieu. Rassure-toi, ça aura le même goût. Tadam !

_copie-0_P1246930

J’espère que tu apprécies l’élégance et le raffinement du dressage

Je n’ai qu’une chose à dire, c’était délicieux, en toute modestie bien entendu. Attention, tabasco + piment, ça déboîte un peu, mais libre à toi de doser selon tes goûts (chochotte, hihi). Je suis bien contente de cette première recette de mon défi cuisine de 2015, maintenant, vivement les 49 autres !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Previous Post Next Post

2 Comments

  • Reply Charline

    Arfff ben tu sais quoi, tu viens de me donner envie de tester !! jamais osé faire un colombo, je me disais que ça devait être archi compliqué et prendre des heures !! en plus pour une fois moi aussi j’ai presque tout ce qu’il faut, si ça c’est pas pour m’inciter à cuisiner ! 🙂

    A part ça je garde ton blog sous la main, j’aime bien ton style et puis j’ai hâte de lire tes prochaines aventures de maman ou de cuisto 🙂

    Charline

    27 janvier 2015 at 13 h 49 min
    • Reply Marie DiaboloCitron

      Promis, si je suis arrivée à faire quelque chose de comestible, c’est que tout le monde peut le faire !
      Très contente que tu te plaises sur mon blog en tous cas, cela fait toujours très plaisir à entendre !

      27 janvier 2015 at 21 h 26 min

    Leave a Reply